Défilier à la section Douance

Déficience intellectuelle / Douance

La douance ainsi que la déficience intellectuelle sont deux syndromes évalués par les neuropsychologues qui se retrouvent à l’opposé du continuum de l’intelligence.

Déficience intellectuelle

La déficience intellectuelle, aussi connue sous l’acronyme DI, est un trouble neurodéveloppemental permanent. Elle se caractérise par une atteinte du fonctionnement intellectuel et des comportements adaptatifs, ce qui a pour conséquence d’occasionner des répercussions au niveau conceptuel, social et pratique. Les comportements adaptatifs font référence à la façon dont l’individu répond aux exigences de la vie quotidienne ainsi qu’à sa capacité à répondre de façon autonome aux normes sociétales dans lesquelles il évolue. La déficience intellectuelle est un trouble qui débute lors de la période de développement. Toutefois, il est à noter que le diagnostic d’une déficience n’est généralement pas établi formellement avant l’âge scolaire à l’exception de cas très sévères. Par conséquent, avant l’âge de cinq ans, le diagnostic émis pourra être celui de retard global du développement. Une réévaluation ultérieure devra alors être faite puisqu’il s’agit d’un diagnostic temporaire. Voici des exemples de symptômes observés :

  • Difficulté au niveau du raisonnement
  • Difficulté dans la résolution de problème
  • Difficulté en ce qui concerne la planification et l’abstraction
  • Déficit du jugement
  • Déficit en matière des apprentissages scolaires et par l’expérience
  • Déficit des comportements adaptatifs qui nuisent à la communication, à la participation sociale et à l’indépendance dans des environnements variés.

Quatre degrés de sévérité sont généralement utilisés par les professionnels de la santé afin de qualifier le quotient intellectuel de l’individu.

Déficience légère : En ce qui concerne les enfants d’âge préscolaire, il est fort probable qu’il n’y ait pas de différence évidente sur le plan intellectuel. Toutefois, à l’âge scolaire et à l’âge adulte, l’individu peut manifester une difficulté dans l’acquisition des compétences scolaires (p. ex., lecture, écriture, etc.). À l’âge adulte, les fonctions exécutives se voient altérées (mémoire, planification, etc.). Ensuite, le sujet peut être immature en ce qui concerne les interactions sociales, le jugement et le langage. Pour terminer, l’individu adopte des soins personnels qui sont appropriés pour son âge. Cependant, à l’âge adulte, ces derniers nécessitent une aide plus grande pour les activités complexes de la vie quotidienne comparativement aux individus du même âge.

Déficience moyenne : Le langage et les compétences préscolaires se développement lentement. Les compétences scolaires progressent lentement et restent limitées en comparaison aux enfants du même âge. Chez les adultes, une aide est nécessaire afin de mettre en application les apprentissages scolaires au travail ainsi que dans la vie personnelle. Les capacités intellectuelles restent également élémentaires. En ce qui concerne les comportements sociaux et la communication, l’individu démontre une grande difficulté. L’individu présente également des déficits en ce qui concerne le langage, la communication, le jugement, les capacités décisionnelles, etc. Les besoins personnels peuvent être remplis par l’individu de même que les activités quotidiennes. Cependant, une aide complémentaire demeure indispensable.

Déficience grave : Limitation en ce qui concerne l’acquisition des compétences conceptuelles telle la compréhension du langage écrit, des notions qui impliquent les nombres, les quantités, etc. Le domaine social se voit fortement atteint. En effet, le langage est limité sur le plan du vocabulaire, du discours et de la communication. Pour terminer, l’individu a besoin de soutien pour chaque activité du quotidien et il ne peut prendre aucune décision responsable en ce qui concerne son bien-être personnel et celui de son entourage.

Déficience profonde : Les compétences intellectuelles de l’individu se centrent sur le monde physique plutôt que symbolique. Certaines compétences visuospatiales sont acquises. Cependant, certains objets ne peuvent être utilisés en raison de déficits sensori-moteurs. Ensuite, une compréhension très limitée de la communication symbolique orale et gestuelle caractérise la déficience intellectuelle profonde. Les déficits sensori-moteurs nuisent à certaines activités sociales et l’individu dépend des autres pour tous les aspects de son quotidien.

Histoire de cas – Diagnostic : déficience intellectuelle

Camille, 25 ans, se présente à nos bureaux avec sa mère afin de mieux comprendre sa situation actuelle. En effet, celle-ci se demande depuis plusieurs années ce qui pourrait expliquer certains de ses comportements. Elle a reçu un diagnostic de trouble développemental du langage en jeune âge et son fonctionnement intellectuel évalué antérieurement la situait au niveau de l’intelligence limite. Toutefois, malgré de nombreux services mis en place, Camille rencontre plusieurs difficultés dans son raisonnement et au niveau de son autonomie. Ses parents questionnent donc son potentiel actuel et demandent une réévaluation de ses capacités intellectuelles afin de voir où leur fille se situe à ce jour.

En rencontre, il est rapporté de nombreux éléments traduisant un retard de développement durant la petite enfance. En effet, selon ses parents, elle aurait commencé à marcher à l’âge de 2 ans, aurait dit ses premiers mots vers l’âge de 3-4 ans et des phrases claires vers l’âge de 4-5 ans. L’apprentissage de la propreté de jour et de nuit se serait aussi fait lentement, soit après l’âge de 5 ans.

Tout au long de son parcours scolaire, Camille a démontré beaucoup de difficultés d’apprentissage, dont une difficulté à acquérir la lecture, l’écriture et le calcul. De plus, l’apprentissage de l’heure et de la valeur de l’argent ont été un défi pour elle, difficultés qu’elle manifestent encore aujourd’hui. Malgré son âge, elle demeure tout de même avec certains besoins d’assistance dans plusieurs domaines.

À l’âge adulte, Camille a réussi à obtenir un emploi dans un magasin à grande surface. Elle arrive toutefois fréquemment en retard et ne parvient pas à accomplir les tâches qui lui sont demandées. Dans sa vie quotidienne, elle parvient difficilement à gérer un agenda et manque plusieurs rendez-vous. Elle a de la difficulté à planifier les repas de pour la semaine. Lorsqu’elle participe à des activités de groupe, elle peine à se rappeler les consignes et ceci fut aussi vrai lors de son parcours au secondaire. En effet, Camille mentionne qu’elle a souvent dû relire les consignes des examens et les différents textes lors des tests en compréhension de lecture. En ce qui concerne la lecture, bien qu’elle fût parvenue à l’apprendre, celle-ci demeure lente et laborieuse. Du côté de ses finances, Camille mentionne dépenser beaucoup d’argent, ce qui l’amène à vivre des fins de moins plutôt difficiles. C’est maintenant sa mère qui établit son budget et qui l’aide dans la gestion financière.

Camille habite actuellement en appartement avec son copain, mais elle nécessite une supervision quasi-constante par les parents du couple afin d’assurer leur sécurité.

En ce qui concerne ses comportements, la mère de Camille mentionne que sa fille a toujours eu un tempérament intense (opposition colère, agressivité, agitation). À la garderie, son intégration fut plutôt difficile puisqu’elle restait souvent près des adultes. À la maternelle, son enseignant avait mentionné à ses parents que ses comportements étaient difficiles (pleurs, manque d’autonomie, affrontements, impulsivité, agitation). Encore aujourd’hui, Camille est décrite comme étant impulsive et ayant beaucoup de difficulté dans le contrôle de ses émotions. Elle se laisse facilement emporter.

Après l’évaluation neuropsychologique, le diagnostic établi pour Camille fut celui d’une déficience intellectuelle légère. Bien que son fonctionnement intellectuel évalué à l’âge de 8 ans la situait au niveau limite, l’écart entre Camille et ses pairs a continué de se creuser au fil du temps, Camille évoluant plus lentement que ses pairs. L’évaluation des comportements adaptatifs a également mis en lumière des difficultés très inférieures à la moyenne au niveau des domaines conceptuel, social et pratique.

Douance

La douance intellectuelle est également connue sous l’appelation haut potentiel intellectuel. Elle réfère à un individu qui possède des habiletés considérées comme remarquables, et ce dans au moins un des domaines de compétences. La douance est une composante qui se voit innée et héréditaire pour certains alors que d’autres croient qu’un haut potentiel intellectuel peut être modifié en fonction de l’entrainement reçu ou de l’utilisation faite des capacités de l’enfant. Elle ne constitue alors pas un trouble neurodéveloppemental. Cependant, les individus doués sont souvent caractérisés par un profil de développement et de fonctionnement qui s’avère particulier et parfois même atypique sur les plans émotionnel, comportemental et des apprentissages. Par conséquent, un diagnostic de TDAH, de trouble obsessionnel compulsif, de trouble oppositionnel avec provocation et de trouble de l’humeur peut être attribué à tort afin d’expliquer une possible inadéquation de ces individus dans leur environnement quotidien d’où l’importance d’une bonne évaluation en neuropsychologie. Voici des exemples de symptômes observés :

  • Réactions et commentaires plus matures que l’âge
  • Difficultés sociales
  • Négociateur
  • Hypersensibilité émotionnelle
  • Hypersensibilité sensorielle
  • Curieux, soif de stimulation
  • Intolérance à l’injustice
  • Labilité émotionnelle
  • Grand sens de l’éthique
  • Aptitudes intellectuelles dominantes
  • Traitement différent des stimuli
  • Ressent les choses intensément
  • Possible difficulté d’adaptation
  • Manque de motivation scolaire
  • Symptômes anxiodépressifs
  • Excellente mémoire
  • Développement rapide du langage
  • Connaissances poussées dans un domaine particulier
  • Mode de raisonnement différent

Afin de mieux comprendre la douance, il est possible de se référer au modèle de la douance selon Renzulli.

Selon cet auteur, il y a deux types d’enfants doués. Les premiers sont ceux qui possèdent un haut potentiel académique (bons résultats scolaires, facilité à l’école, ont besoin de moins de temps pour assimiler les notions et pour comprendre les explications, etc.). Les deuxièmes sont plutôt ceux qui ont un haut potentiel créatif (talent pour la musique, un sport, l’art, etc.). Ce talent créatif semble naturel et sans effort. Ces dons qui caractérisent les deux profils de douance peuvent être expliqués par trois composantes qui sont en interaction les unes avec les autres.

  1. Composante de l’aptitude intellectuelle élevée (intelligence) : cette composante inclut le raisonnement, la pensée abstraite, la mémoire et différents champs spécifiques tels que musical, corporel, etc.
  2. Composante de la créativité : cette composante inclut les productions originales et la création de solutions novatrices afin de résoudre des problèmes et pour s’adapter aux défis quotidiens.
  3. La composante de l’implication : cette composante inclut des éléments tels que l’intérêt, l’enthousiasme, la motivation, la confiance en soi et le besoin d’accomplissement.

Histoire de cas – Diagnostic : douance

Le père d’Elouan, garçon âgé de 10 ans, se rend à nos bureaux afin de mieux comprendre la situation actuelle de son enfant. En effet, cet homme se demande, depuis un moment, ce qui pourrait expliquer certains comportements chez son fils.

Pour commencer, le père d’Elouan le considère comme un enfant qui a eu un développement rapide s’il le compare à sa fille ainée. En effet, l’enfant à commencer à marcher à l’âge de 8 mois, a dit ses premiers mots vers 7-8 mois et des phrases claires avant d’avoir 18 mois. L’apprentissage de la propreté de jour et de nuit s’est aussi fait rapidement.

En ce qui concerne les apprentissages, tout va pour le mieux. Elouan manifeste une mémoire impressionnante, se montre curieux et demande sans cesse de la stimulation à l’école, faute de quoi ils dérangent les autres élèves. Il a appris plus rapidement que les autres enfants de sa classe à lire et à écrire et rapporte toujours d’excellents résultats scolaires à la maison. Par conséquent, l’enseignant aurait proposé aux parents du jeune garçon de lui faire passer une année scolaire puisque celui-ci semble s’ennuyer lors des cours. En effet, Elouan se montre très exigeant envers son professeur. Il questionne sans cesse et remet souvent en question les fondements des restrictions, des interdits et des décisions prises par le professeur. À l’école, Elouan termine toujours les exercices avant les autres et demande des devoirs supplémentaires à l’enseignant. Il pose beaucoup de questions et veut toujours en savoir davantage. Depuis la petite enfance, il converse aisément avec les adultes puisqu’il a de grandes connaissances. En effet, ses réflexions et ses commentaires surprennent plus d’un de ses interlocuteurs. Les parents de l’enfant affirment qu’ils reçoivent souvent le commentaire d’autres parents sur le fait que leur enfant semble plus mature que son âge sur le plan intellectuel, alors qu’il peut parfois paraître immature sur le plan émotionnel en raison de son vécu émotionnel exprimé de manière très intense.
Sur le plan social, Elouan à plusieurs amis. C’est un garçon qui aime partager avec les autres et qui est apprécié de tous. Cependant, l’enfant a, de manière générale, des copains plus âgés puisqu’il mentionne que les enfants de son âge sont ennuyants et immatures. Il éprouve donc certaines difficultés d’intégration avec les pairs du même âge. Malgré tout, Elouan respecte les autres élèves et les consignes. Depuis peu, l’enfant joue du piano avec les autres amis de sa classe. Son enseignante a même mentionné qu’il était le meilleur. Il connait, également, plusieurs informations méconnues de tous sur les marques de voitures, ce qui en impressionne plus d’un.

En plus de ses bons résultats scolaires et de sa facilité à se faire des amis plus âgés, Elouan est décrit par ses parents comme ayant un grand sens de l’humour et de la répartie bien qu’il soit particulièrement anxieux. En effet, ses réactions sont souvent disproportionnées et il tolère mal la frustration. Lorsqu’il vit un conflit, l’enfant pousse très loin ses réflexions sur les causes et les solutions et voit des problèmes où il n’y en a pas. De plus, Elouan est un enfant hypersensible et très empathique en ce sens que celui-ci pleure facilement lorsqu’un autre enfant se blesse.

Celui-ci est considéré par l’enseignant comme étant un leader qui cherche la compagnie d’enfants plus âgés. Il n’est toutefois pas toujours apprécié par les parents de ses amis qui le considèrent plutôt arrogant et trop négociateur du fait qu’il pose beaucoup de questions et qu’il remet en question ce qui lui est dit. Il désire comprendre le pourquoi des choses, ce qui est souvent perçu comme de l’opposition par l’entourage.

L’évaluation intellectuelle d’Élouan a permis de mettre en lumière un fonctionnement intellectuel très supérieur à la moyenne, supérieur au 98e rang centile, traduisant d’excellentes capacités intellectuelles chez Élouan qui atteignent les critères de la douance intellectuelle.

Si vous vous êtes reconnu(e) dans l’histoire de Camille ou d’Élouan ou que vous vous reconnaissez dans plusieurs symptômes de la déficience intellectuelle (DI) ou de la douance, n’hésitez pas à en parler avec un professionnel de la santé. Une évaluation psychologique ou neuropsychologique pourra répondre à vos interrogations et mettre en lumière la cause de vos difficultés, qu’il s’agisse d’une DI ou d’une douance ou d’une autre problématique neuropsychologique ou psychoaffective.

Nous desservons une clientèle allant de l’enfance à l’adulte.

Contactez-nous...

Consultation neuropsychologie trois-rivières

Vous êtes intéressé(e) par l'un de nos services?

Écrivez-nous et nous vous répondrons le plus tôt possible.

À noter que nos services, reconnus comme étant des services de psychologie, sont généralement couverts par la plupart des compagnies d’assurances santé. Veuillez contacter votre assureur afin de valider l’information. Le montant non couvert par les assurances peut être déclaré dans votre rapport d’impôt à titre de frais médicaux et est déductible d’impôt.

Votre message a été envoyé

Le courriel doit être valide et le message doit comporté plus que 1 caractère.